Modele d`alliance mariage

La théorie de l`Alliance, également connue sous le nom de théorie générale des échanges, est une méthode structuraliste d`étude des relations de parenté. Il trouve ses origines dans les structures élémentaires de parenté de Claude Lévi-Strauss (1949) et s`oppose à la théorie fonctionnaliste de Radcliffe-Brown. La théorie de l`Alliance a orienté la plupart des œuvres anthropologiques Français jusqu`aux années 1980; ses influences se sont ressenties dans divers domaines, dont la psychanalyse, la philosophie et la philosophie politique. La théorie de l`Alliance est basée sur le tabou de l`inceste: selon elle, seule cette interdiction universelle de l`inceste pousse les groupes humains vers l`exogamie. Ainsi, à l`intérieur d`une société donnée, certaines catégories de parents sont interdites à l`intermariage. L`inceste tabou est donc une prescription négative; sans elle, rien ne pousserait les hommes à aller chercher des femmes en dehors de leur cercle de parenté interne, ou vice versa. Cette théorie résonne avec le Totem et le tabou de Freud (1913). Mais l`inceste tabou de la théorie de l`Alliance, dans lequel sa fille ou sa sœur est offerte à quelqu`un en dehors d`un cercle familial, commence un cercle d`échange de femmes: en retour, le donneur a droit à une femme du groupe intime de parenté de l`autre. Ainsi, les prescriptions négatives de l`interdiction ont des contreparties positives. [1] l`idée de la théorie de l`Alliance est donc d`un échange réciproque ou généralisé qui fonde l`affinité. Ce phénomène mondial prend la forme d`une «circulation des femmes» qui relie ensemble les différents groupes sociaux dans un ensemble: la société.

Les cloches de mariage remplissent l`air de l`hémisphère Nord pour les couples heureux de cette saison. Parmi les jeunes mariés armés d`ententes pré-nuptiales, de nombreuses entreprises démarrant des alliances stratégiques, des coentreprises et des collaborateurs ciblés. 9. répartir la participation. Créer plus de liens pour plus de personnes. Les alliances commencent par quelques liens directs entre les leaders. Au fur et à mesure que les projets se déroulent, plus de gens à plus de niveaux doivent s`impliquer, et ils doivent se sentir connectés, aussi, qu`ils connaissent leurs homologues dans leur organisation partenaire. Plus les gens se sentent inclus, plus ils ont une chance de voir les autres en face-à-face et de les connaître, plus il sera facile de mettre en œuvre des activités de partenariat. 11. Respectez les différences. Les alliances, les partenariats et les réseaux sont très utiles lorsqu`ils impliquent des différences — lorsque les partenaires se donnent mutuellement quelque chose qu`ils n`ont pas déjà. Mais les différences dans la «spécialité» souhaitée par les partenaires sont accompagnées de plus «gênant» des différences dans le style comportemental, les motivations et les objectifs, les méthodes d`exploitation, ou des hypothèses culturelles.

Le respect est essentiel. Le temps doit être investi pour comprendre les différences et les transcender. L`hypothèse d`une «alliance conjugale» émergea dans ce cadre, soulignant l`interdépendance nécessaire de diverses familles et lignées. Les mariages eux-mêmes sont ainsi considérés comme une forme de communication que les anthropologues comme Lévi-Strauss, Louis Dumont ou Rodney Needham ont décrite. La théorie de l`Alliance essaie donc de comprendre les questions fondamentales sur les relations interpersonnelles, ou ce qui constitue la société.